Cinéma >Les acteurs > Stellan Skarsgard

Stellan Skarsgard
Acteur

Biographie

  Stellan Skarsgard


D'origine suédoise (il est né le 13 juin 1951 à Gothenburg), Stellan Skarsgård débute dès l'adolescence et connaît son premier succès à l'âge de 16 ans dans la série télé "Bombi Bitt och jag", dont il tient le rôle-titre. En 1972, il rejoint le Théâtre Royal de Stockholm, où il jouera, pendant une quinzaine d'années, sous la direction des plus grands metteurs en scène scandinaves : Ingmar Bergman, Per Verner-Carlosson, Alf Sjöberg... Il débute au cinéma au début des années 70 et tourne incessamment, toujours en Suède, obtenant un immense succès (ainsi qu'un Guldbagge, l'équivalent des César en Suède, et un Ours d'argent au Festival de Berlin) avec sa performance dans Den Enfaldige mördaren. Il incarne par la suite une flopée de personnages, parmi lesquels le peintre Sören Kröyer dans Hip hip hurra !, et l'ambassadeur Raoul Wallenberg dans Wallenberg, puis l'agent secret Carl Guillou dans les films d'espionnage Täcknamn Coq Rouge et Den demokratiske terroristen. En 1987, il débute sur la scène internationale en incarnant l'ingénieur (un petit rôle) de L'insoutenable légèreté de l'être, puis devient le capitaine Tupolev dans A la poursuite d'Octobre-Rouge, personnage malheureusement sacrifié, ou quasi, au montage. Des rôles d'hommes bruts, aux caractères bien trempés, souvent policiers, militaires, scientifiques terroristes. En 1991, retour en Suède et à la superproduction en costumes pour Oxen, du chef op' Sven Nykvist, passé derrière la caméra. Le film sera nommé à l'Oscar du Meilleur film étranger, confortant la place de plus en plus importante que prend le comédien suédois dans le cinéma mondial. Mais finalement, c'est avec le personnage du paraplégique alité pour lequel ferait n'importe quoi la belle Emily Watson dans Breaking the waves, de Lars von Trier, que Skarsgård rencontre enfin un large public. Désormais partagé entre Europe et Etats-Unis, on le voit en abolitionniste convaincu dans Amistad, en détective privé enquêtant au-dessus du Cercle Polaire dans Amnesia, en professeur de maths dans Will Hunting, en Russe spécialiste en informatique dans Ronin ou encore en expert ès requins vite digéré par ses amies les bêtes dans Peur bleue... Il sera ensuite le mari tourmenté de Charlotte Rampling dans Signs & wonders, médecin (une apparition amicale) dans Dancer in the Dark, père alcoolique dans Aberdeen, producteur en crise dans Timecode, chargé de la garde du fils d'un mafieux dans Kiss kiss (bang bang) ou bien étrange et menaçant père adoptif dans La prison de verre. Mais Stellan rencontrera un autre grand rôle, en la personne d'un chef d'orchestre suspecté de collaboration avec les nazis dans Taking sides. Un rôle ambigu à souhait, exactement comme il les aime... Sa collaboration au nouveau film de Lars von Trier ne devrait sûrement pas contredire cette réputation, apparaissant donc dans Dogville, en membre d'une petite communauté dans l'Amérique des années 30 qui recueille une jeune femme fugitive aux traits de Nicole Kidman. Ultime projet, il reprendra prochainement (périlleux exercice !) le rôle du légendaire père Merrin dans Exorcist : The Beginning, de Paul Schrader, qui emprunte les plates-bandes déjà bien encombrées du film mythique de William Friedkin, le temps d'un prequel racontant la jeunesse du père Merrin, et sa première rencontre avec le bien nommé Pazuzu lors d'une tentative d'exorcisme d'un jeune garçon... Courage !

Filmographie

  Stellan Skarsgard


Affiche de Mamma Mia !
Mamma Mia !

Affiche de Anges et démons
Anges et démons

Affiche de A la poursuite d
A la poursuite d'Octobre rouge

Affiche de Ronin
Ronin












Recherche :
Titre de films :
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  LE  LES  LA  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z








© Cinéma Passion 2001-2024







157 visiteurs connectés