Cinéma >Les actrices > Stefania Rocca

Actrice

Biographie

  Stefania Rocca


Stefania Rocca naît à Turin, en Piémont. Depuis son plus jeune âge, elle rêve de devenir comédienne. Très jeune, elle s'installe dans la capitale pour étudier au Centro Sperimentale di Cinematografia de Rome puis continue sa formation à l' Actor's Studio de New York. Après de nombreuses expériences telles que " Correre contro " de Antonio Tibaldi (film télé produit par la RAI présenté au Sundance film festival sous le titre "Running Against "), "L' amico di Wang " de Carl Haber, " Salomone " et " Jesus " tous deux de Roger Young, elle décroche, en 1996, le rôle de Naima dans le film de Gabriele Salvatores : "Nirvana". Cette jeune fille aux cheveux bleus séduit public et critiques. Stefania commence à être connue par le grand public. Elle quitte le rôle d'héroïne cybernétique pour celui de Grace dans " Inside out" de Rob Tregenza en concours au festival de Cannes en 1997. Curieuse, entreprenante, Stefania aime se remettre en cause et n'hésite pas à prendre des risques. Elle joue dans " Giochi d' equilibrio " le film de Amedeo Fago ; puis dans "Viol@", de Donatella Maiorca , démontrant ainsi son talent et sa capacité à donner vie à des personnages totalement différents. Présenté à Venise en1998, le personnage de Marta-Viola , énigmatique et controversé, devient, pour le jeune public, la nouvelle icône de la féminité. Après "In principio erano le mutande " de Anna Negri, Stefania poursuit sa carrière internationale. Antony Minghella la choisit pour jouer dans « Le talent de Mr. Ripley » alors que Kenneth Branagh lui offre un rôle dans « Love's labour lost ». Des années quarante, Stefania passe au dix-huitième siècle avec "Rosa e Cornelia" de Giorgio Treves , qui reçoit le globe d'or, prix de la critique internationale. Puis encore un film en costume, cette fois dans la Russie de Tolstoï, avec " Resurrezione " des frères Taviani. Ce film, de production internationale, où elle a le rôle de Katiuscia , est récompensé par le prix du meilleur film au Festival de Moscou. Dans “ Casomai ” de Alessandro D' Alatri , grand succès dans les salles italiennes en 2002, elle renoue avec la comédie et le grand public. A l'étranger, elle tourne " Heaven ", dans lequel elle joue le rôle de Regina ; dans " Hotel ", film de Mike Figgis réalisé entièrement en numérique, elle est Sophie. Elle revient en Italie pour jouer dans "La vita come viene " de Stefano Incerti le rôle de Giorgia , une femme obsédée par le désir de devenir mère. Dans “Piazza delle cinque lune”, thriller politique de Renzo Martinelli , elle revêt la toge de magistrat aux côtés de D. Sutteland et G.Giannini. Au théâtre elle fait preuve de la même versatilité artistique qu'au cinéma. Elle joue dans "Angelo e Beatrice " de Memè Perlini et interprète Jeanne d'Arc dans " Processo di Giovanna D' Arco " de Walter Le Moli . Elle travaille avec Alessandro Baricco et Gabriele Vacis dans "Totem" et Robert Le Page dans "Le polygraphe", pièce encensée par le public et la critique. Enfin, elle se distingue dans " Vecchi merli e cucù ", dans la mise en scène de Francesco Barilli . Passionnée de courts métrages, elle joue dans " Effetto " de Federico Agnoni ; " Tre del mattino " de Francecso Nunzi ; "Io e Giulia " de Gabriele Muccino ; " Francesca " de Mauro Conciatori ; "La misura dell'amore " de Maurizio dell'Orso . Dernièrement au cinéma elle a joué le rôle de Adele , dans le film "Prima dammi un bacio " et celui d'une détective dans "Il Cartaio " le dernier thriller de Dario Argento .

Filmographie

  Stefania Rocca


Affiche de La Bête dans le coeur
La Bête dans le coeur

Affiche de Le Candidat
Le Candidat

Affiche de Heaven
Heaven

Affiche de Mary
Mary












Recherche :
Titre de films :
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  LE  LES  LA  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z






© Cinéma Passion 2001-2020







55 visiteurs connectés