Cinéma >Les réalisateurs > René ALLIO

Réalisateur, Acteur, Scénariste

Biographie

  René ALLIO


Né en 1924 à Marseille, René Allio n'aborda le cinéma qu'au début des années 60 lorsqu'il réalisa un film d'animation d'une trentaine de minutes intégré à la mise en scène d'une pièce de Gogol, " Les âmes mortes". Auparavant, Allio, après des études littéraires, s'était d'abord consacré à la peinture - ses oeuvres furent exposées à plusieurs reprises, à Paris, entre 1957 et 1962 - et, surtout, au décor de théâtre. C'est ainsi qu'il créa, à la fin des années 50, les décors, mais aussi les costumes, d'un certain nombre de pièces d'auteurs contemporains, Adamov, Vauthier, Ionesco, entre autres, pour divers théâtres d'avant-garde parisiens et centres d'Art dramatique de province. En 1958, il devient le collaborateur régulier de la Compagnie du Théâtre de la Cité, à Lyon, que dirige Roger Planchon. Il est alors le décorateur de grandes oeuvres du répertoire classique, de Shakespeare, Molière, Racine, Marivaux à Brecht. La renommée d'Allio déborde les frontières et les plus grands théâtres et opéras du monde font appel à son talent : la Scala de Milan, le National Opera de Londres, le Metropolitan Opera de New York, l'Opéra de Cologne, etc. Il se marie, avec la comédienne Malka Ribowska. En France, il travaille aussi pour la Comédie Française, l'Opéra de Paris et est amené à réfléchir aux problèmes de l'architecture théâtrale et de l'espace scénique contemporains. Il participe à la construction ou à la transformation de théâtres, tel le théâtre Sarah-Bernhardt à Paris, devenu le Théâtre de la Ville. Son premier long métrage au cinéma, LA VIEILLE DAME INDIGNE, connaît un succès critique et commercial inattendu. Couronné dans de nombreux festivals internationaux, il consacre également le talent d'une grande comédienne, Sylvie, l'inoubliable vieille dame du film. Si les deux films suivants, L'UNE ET L'AUTRE et PIERRE ET PAUL, connurent une carrière plus modeste, il n'en alla pas de même pour LES CAMISARDS qui, grâce au lancement original d'une station de radio, RTL, rencontra un large public. Reconstitution scrupuleuse d'un épisode douloureux de l'Histoire, la lutte qui opposa au début du XVIIIe siècle les troupes de Louis XIV et les protestants - les Camisards - condamnés par la révocation de l'Edit de Nantes en 1685, ce film illustre un des soucis majeurs de l'oeuvre d'Allio : la recherche des racines culturelles et historiques de la France contemporaine. MOI, PIERRE RIVIERE.. et LE MATELOT 512 participent du même souci, RUDE JOURNEE POUR LA REINE, interprété par Simone Signoret, satire violente de la presse du coeur et de son entreprise de déformation de la réalité, se veut, aux côtés de LA VIEILLE DAME et de PIERRE ET PAUL, une dénonciation de tout ce qui, dans la société de consommation, tend à couper l'individu de ses racines, à lui faire perdre son identité et, donc, sa liberté. Identité qu'Allio, pour ce qui le concerne, entend préserver : RETOUR A MARSEILLE et L'HEURE EXQUISE sont, à cet égard, les souvenirs quasi autobiographiques du cinéaste sur les lieux et le temps de son enfance. Des lieux et un temps que René Allio veut conserver dans la mémoire de toute une région lorsqu'il crée, en 1979, à Vitrolles, dans les Bouches-du-Rhône, un Centre de Création Cinématographique Méditerranéenne qui sera à l'origine de ses trois derniers films, mais aussi de HISTOIRE D'ADRIEN (Jean-Pierre Denis, 1980), du MONTREUR D'OURS (Jean Fléchet, 1983) et de ROUGE MIDI(Robert Guédiguian, 1984).

Filmographie

  René ALLIO


Affiche de Les Camisards
Les Camisards

Affiche de La Vieille dame indigne
La Vieille dame indigne

Affiche de Rude journée pour la reine
Rude journée pour la reine

Affiche de Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma soeur et mon frère
Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma soeur et mon frère














Recherche :
Titre de films :
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  LE  LES  LA  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z








© Cinéma Passion 2001-2017





93 visiteurs connectés