Cinéma >Les actrices > Hope Davis

Hope Davis
Actrice

Biographie

  Hope Davis


Hope Davis est née le 23 mars 1964 à Englewood, dans le New Jersey, où elle passe son enfance (et est amie avec Mira Sorvino, mais c'est un détail). Diplômée en sciences cognitives au Vassar College, elle part étudier l'art dramatique à Londres avec des professeurs issus de la Royal Shakespeare Company. Retour aux Etats-Unis, à Chicago plus précisément, où Hope commence à tâter des planches sous la direction de John Cusack, en tenant le rôle principal de "Alagazam... After the Dog Wars". On la revoit rapidement dans des productions de "Hamlet", "The Iceman Cometh" et "Speed the Plow" de David Mamet. En 1990, la jeune comédienne s'installe à New York, où elle apparaît quasiment non-stop sur les planches, aussi bien off que on Broadway. Elle débute à l'écran la même année en tenant le rôle de la petite amie de William Baldwin dans L'expérience interdite. On la revoit brièvement en hôtesse d'accueil dans Maman, j'ai raté l'avion, puis elle retourne sur les planches (le dramaturge Nicky Silver écrit la pièce "The Food Chain" pour elle) avant de revenir en 1995 dans Kiss of death, de Barbet Schroeder, où elle incarne la petite amie de Nicolas Cage. En 1996, Guy lui offre l'occasion d'une composition plus importante, celui d'une documentariste persuadée d'avoir trouvé le sujet de son prochain film en la personne d'un passant croisé dans la rue (et incarné par Vincent D'Onofrio). Enfin, elle fait partie du voyage de En route pour Manhattan, véritable vivier de jeunes comédiens dans le vent, à commencer par Liev Schreiber, Stanley Tucci ou Parker Posey. A l'affiche de Back home, la comédie intimiste qui réunissait également Julianne Moore et Roy Scheider dans une petite maison sous la neige au cœur de l'Amérique profonde, Hope Davis retrouvait ensuite Tucci pour le délirant The impostors, comédie hommage au slapstick à la Marx Brothers. Avec Et plus si affinités... (Grand Prix au Festival de Deauville 1998), Hope Davis décrochait son premier grand rôle, celui d'une jeune femme en quête de l'homme de sa vie, qu'elle recontrera finalement, après un enchaînement de coïncidences, dans le métro. La comédienne enchaîne sur le plus hollywoodien Arlington Road, thriller sur fond de terrorisme américain dans lequel elle aavait Joan Cusack pour partenaire, puis retrouve une troisième fois Stanley Tucci pour Joe Gould's Secret (encore inédit en France). Depuis, outre Final, second film derrière la caméra de Campbell Scott, Hope Davis s'est davantage concentrée au théâtre, s'illustrant notamment dans "Spinning into Butter" à Broadway, une pièce qui lui a valu les éloges de la critique. Elle est aujourd'hui la mère égoïste et vénale du jeune héros de Cœurs perdus en Atlantide, et parachève actuellement le tournage de About Schmidt, le second film d'Alexander Payne (L'arriviste). Une anecdote : le grand dramaturge anglais Noel Coward était le cousin du grand-père de Hope Davis.

Filmographie

  Hope Davis


Affiche de Faussaire
Faussaire

Affiche de Un été italien
Un été italien

Affiche de The Nines
The Nines

Affiche de Real Steel
Real Steel












Recherche :
Titre de films :
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  LE  LES  LA  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z








© Cinéma Passion 2001-2024







697 visiteurs connectés