Cinéma >Les actrices > Helena Bonham Carter

Helena Bonham Carter
Actrice, Productrice

Biographie

  Helena Bonham Carter


Née le 23 mai 1966 à Londres, arrière-arrière petite-fille du Premier Ministre anglais H.H. Asquith (qui fut aux commandes du pays entre 1908 et 1916), et grande-nièce du scénariste Anthony Asquith, Helena Bonham Carter vient donc de toute évidence d'une des plus grandes familles d'Angleterre. Sa mère, mi-française mi-espagnole, et son père, banquier, souffriront de divers afflictions médicales, qui, paradoxalement, inciteront la jeune femme se battre plus que jamais pour la vie : à 13 ans, elle s'inscrit comme une grande dans une agence de casting, payant son droit d'entrée avec de l'argent gagné grâce à un concours de poésie, et harcèle tous les agents artistiques de Londres par téléphone afin d'en décider un à s'occuper de sa future carrière. Elle tient son premier rôle à 15 ans dans une publicité, où elle joue les Juliette pour une marque de chaînes hi-fi. Deux ans plus tard, le réalisateur et metteur en scène Trevor Nunn la remarque dans le magazine "Tatler" et lui offre le rôle-titre de Lady Jane (rien moins que la reine d'Angleterre) au moment où la jeune femme s'apprêtait à rejoindre les bancs de l'université d'Oxford. C'est une première révélation critique, et c'est grâce à ce rôle qu'elle finit par décrocher la vedette de Chambre avec vue, film triomphal dans le monde entier qui fera immédiatement d'elle l'Anglaise romantique par excellence, fragile beauté evanescente en costumes de dentelle et chignon pré-raphaëlite. Ce qui fera dire à la comédienne, non sans une certaine ironie : “Je devrais me faire ôter quelques côtes, car je suis destinée à passer ma vie serrée dans un corset.” On la verra ainsi dans Retour à Howards End, Where Angels Fear to Tread et A Hazard of Hearts, une adaptation d'un roman de Barbara Cartland (qui, éblouie, trouvera à Helena une “aura virginale”). Désormais rompue au répertoire classique (malgré, tout de même, un petit rôle dans "Deux flics à Miami"), la comédienne incarne par la suite Ophélie face à Mel Gibson dans le Hamlet de Franco Zeffirelli, puis tourne avec Kenneth Branagh (qui sera son fiancé officiel de 1994 à 1999) dans Frankenstein, face au “monstre” incarné par Robert De Niro. Au milieu des années 90, la voici qui change radicalement de registre en enfilant des costumes plus contemporains. On la voit ainsi dans le rôle de la femme perturbée de Woody Allen dans Maudite Aphrodite, et en styliste de mode dans Portraits chinois, réalisé en France par Martine Dugowson. Elle retrouve par la suite les costumes à l'ancienne et son premier metteur en scène, Trevor Nunn, pour La nuit des rois, et enchaîne comédies typiquement britanniques (Amour, vengeance et trahison) et drames romantiques (Envole-moi, dans le rôle d'une handicapée mentale qui rêve de s'envoler dans les bras de... Kenneth Branagh). Au théâtre, Helena a inscrit à son répertoire des pièces comme "La maison de Bernarda Alba", "Trelawney of the Wells", "The Chalk Gardens" et "The Woman in White". Elle a également tourné dans des productions télé britanniques telles que "Arms and the Man", "Dancing Queen", et elle a même fait une apparition dans la série culte "Absolutely Fabulous". Retour au cinéma : elle est une éblouissante et fragile Kate dans Les ailes de la colombe, adaptation du roman de James Joyce par Iain Softley. Trash et déjantée, elle tombe dans les bras du violent Brad Pitt dans Fight Club, et elle incarne une mère au foyer qui s'entiche d'une dessinatrice de BD dans Women Talking Dirty, resté inédit. Inédit également : Novocaine, dans lequel Helena fait faire à son dentiste (Kevin Bacon) des ordonnances interdites. Superstar simiesque grimée à outrance de La planète des singes en 2001, où elle tombe amoureuse du beau prisonnier humain incarné par Mark Wahlberg, la comédienne “so british” reste très active, même si tous ses films ne sortent pas en France, à l'image de Till Human Voices Wake Us, tourné en Australie, où elle incarne le fantôme d'amour d'un homme (joué par Guy Pearce). Après avoir été du casting de Big Fish du même Burton, elle revient aujourd'hui une nouvelle fois auprès de son réalisateur favori pour Charlie et la chocolaterie, d'après le célèbre roman de Roald Dahl, puis pour Corpse Bride, film d'animation pour lequel elle prête sa voix. Et pour ces deux derniers projets, elle retrouvera également Johnny Depp, lui aussi membre à vie de la galaxie Tim Burton !

Filmographie

  Helena Bonham Carter


Affiche de Terminator Renaissance
Terminator Renaissance

Affiche de Alice au pays des merveilles
Alice au pays des merveilles

Affiche de Charlie et la chocolaterie
Charlie et la chocolaterie

Affiche de Big Fish
Big Fish












Recherche :
Titre de films :
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  LE  LES  LA  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z






© Cinéma Passion 2001-2019







143 visiteurs connectés