Cinéma >Les acteurs > Christian Bale

Christian Bale
Acteur

Biographie

  Christian Bale


Né le 30 juin 1974 à Pembrokeshire (Pays de Galles), Christian Bale est le benjamin de quatre enfants, dont trois sœurs. Sa carrière de comédien débute à l'âge de 10 ans sur la scène londonienne, dans "The Nerd", où il donne la réplique à Rowan ‘Mr Bean’ Atkinson. On le retrouve en 1986 dans deux séries, "Heart of the country" puis "Anastasia", avec Amy Irving dans le rôle-titre. Un an plus tard, c'est déjà la consécration avec Empire du soleil, une fresque lyrique tournée par Steven Spielberg : choisi parmi quatre mille prétendants, il y décroche le rôle de Jim Graham, fils d'un industriel britannique, séparé de ses parents dans le tourment de l'invasion par le Japon d'une concession anglaise en Orient. Bardé de récompenses et encensé par la critique, le jeune prodige n'en poursuit pas moins sa scolarité et tourne, durant les vacances d'été, Mio min Mio ,puis Henry V, de Kenneth Branagh, où il incarne le page de Falstaff. A 18 ans, Christian opte définitivement pour le cinéma lorsque Disney lui propose un contrat. Il tient alors un double rôle dans Newsies, une comédie musicale où il donne la réplique à Robert Duvall. En 1996, sa voix est de nouveau mise à contribution pour Pocahontas, où il double le jeune Thomas. Entre-temps, on le découvre adulte dans le rôle-titre du Prince de Jutland, adaptation très libre (avec happy-end à la clé) de la tragédie de "Hamlet", où il endosse le costume de Amled, fils du roi de Jutland. En dépit de la carte de visite Spielberg, qui lui colle encore à la peau, Christian Bale ne décroche ensuite que des seconds rôles plus ou moins inspirés : noyé dans la somptueuse distribution du glacé Portrait de femme, dressé par Jane Campion d'après Henry James, il tire tout juste son épingle du jeu en Anglais décidé à tenter l'aventure parisienne, à la fin des années 60, dans le nostalgique Metroland. Par contre, il se montre étonnant dans l'agent secret, tiré du roman de Joseph Conrad, où il incarne avec subtilité le frère retardé de Patricia Arquette. Il est aussi épatant en groupie aux illusions perdues, clé de voûte du labyrinthe Velvet Goldmine, qui décroche le Prix de la contribution artistique à Cannes en 1998 (année où il y présentait aussi All the little animals, qui sort seulement ce mois-ci après trois ans dans les tiroirs des distributeurs, et où il tient encore le rôle d'un simplet). On a revu Christian Bale en amoureux shakespearien victime d'un Songe d'une nuit d'été, gâterie kitsch signée Michael Hoffman, puis en serial-killer monstrueux de cynisme dans American psycho. Un rôle particulièrement délicat, dont il se sort néanmoins avec une belle maturité. La presse américaine, divisée sur ce film très attendu suite au succès planétaire du livre dont il est l'adaptation, a d'ailleurs déroulé, et à juste titre, le tapis rouge au comédien. Ce second souffle, Christian Bale le confirme gentiment avec le remake de Shaft, dans lequel il incarne le méchant de l'histoire, un fils à papa qui se sert de ses réseaux de connaissances pour dissimuler un meurtre. Plus diescret dans Capitaine Corelli, où il tient le rôle du premier petit ami de Penélope Cruz, le comédien réapparaît musclé et très vigoureux dans le film d'anticipation Le règne du feu, aux prises avec un déferlement de dragons qui ravagent l'Angleterre. Il achève dans la foulée un autre film situé dans un futur proche plutôt angoissant, Equilibrium, dans lequel il incarne cette fois un agent des forces spéciales de répression qui, à son tour, se rebelle contre le pouvoir totalitaire. Dans l'intervalle, il a joué le rôle du fils coincé de Frances McDormand dans la comédie indépendant Laurel Canyon. Maigrissime pour les besoins du drame de Brad Anderson, Le machiniste, Christian Bale doit alors regagner le poids et le muscle – et même un peu plus – qu'il avait alors perdu pour interpréter ce qui se fait de mieux en matière des chauves-souris héroïque, Batman begins dans la sombre séquelle de la saga sous la direction de Christopher Nolan, avant de revenir sous les traits du malfaisant John Rolf dans The New World, la très attendue version de Pocahontas vue par Terrence Malick et dans le drame de banlieue de David Ayer, Harsh Times.

Filmographie

  Christian Bale


Affiche de 3h10 pour Yuma
3h10 pour Yuma

Affiche de I
I'm not there

Affiche de Bad times
Bad times

Affiche de The Dark Knight, Le Chevalier Noir
The Dark Knight, Le Chevalier Noir












Recherche :
Titre de films :
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  LE  LES  LA  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z








© Cinéma Passion 2001-2019







136 visiteurs connectés