Cinéma >Les actrices > Bulle Ogier

Bulle Ogier
Actrice

Biographie

  Bulle Ogier


De son vrai nom Marie-France Thielland, Bulle Ogier est née à Boulogne-Billancourt, le 9 août 1939, d'un père avocat et d'une mère peintre. Après ses études secondaires, elle suit les cours d'une école de journalisme jusqu'à ce qu'Hélène Lazareff la présente à Coco Chanel, chez laquelle elle travaillera quelques mois. En 1962, Bulle Ogier rencontre Marc'O dont elle sud les cours de l'American Center qui regroupe peintres, écrivains, musiciens de toutes nationalité Marc'O crée ensuite sa propre troupe qui réunit, entre autres, Pierre Clémenti, Elisabeth Wiener, Jean-Pierre Kalfon, Jacques Higelin. De 196 1. à 1967, date de ses débuts au cinéma, Bulle Ogier sera de toutes les créations de Marc'O. " Ce n'est pas jouer qui est angoissant, dit-elle : jouer quand même, c'est très amusant ! C'est la situation de l'acteur qui est angoissante, une situation ou l'égo, le narcissisme n'arrête pas de se développer sans qu'on puisse l'arrêter. C'est épouvantable " (in Des Femmes en Mouvements Hebdo n°142. Après " Le triomphe de l'Amour ", en 1961, "L'entreprise ", en 1962, " Le printemps ", en 1963, " Pierrot Lunaire " en 1963, Maurice Girodias, éditeur, leur offre sa cave, et crée " La Grande Séverine ", l'ancêtre du café-théâtre. Le Groupe y joue pour la première fois " Les plays-girls ", en 1964. Suivront " L'anti-came " et " Les idoles ", adapté peu après pour le cinéma. Autre rencontre importante : Jacques Rivette (L'AMOUR FOU), dont elle interprétera presque tous les films. Mais c'est un petit film suisse, au retentissement inattendu, LA SALAMANDRE, qui la fait connaître du public. " Quand au début des années 70, j'ai commencé à être connue et reconnue, se souvient-elle, la notion de star était démodée et contestée. J'ai été la première à imposer l'idée d'" anti-star ", bien avant les autres comédiennes qui ont suivi. " Nous avons passe six mois chez les Papous. En dehors des ethnologues, des médecins et des missionnaires, peu de gens avaient pénétré ce pays ignoré, en 1971, du tourisme. Un pays sans aucune organisation pour permettre d'y voyager. Mon rôle était celui d'une bourgeoise que l'aventure transfigure (...). Les films de Barbet Schroeder concernent la trajectoire du dépassement : on est initié et l'on dépasse l'initiateur. C'était le thème de MORE pour la drogue, celui de LA VALLÉE, à l'égard du monde hippie. " On notera la persistance de ce thème dans MAÎTRESSE et LES TRICHEURS. " Je ne crois pas me tromper en affirmant que Gerard Leboviçi, qui était mon agent et celui de toutes les vedettes, avait cette opinion à mon sujet. Je crois vraiment être pour quelque chose dans l'expression " anti-star ", reprise par les médias alors. Une expression qui, en fait, désignait une autre façon d'être star. " (à Françoise Audé et Minou Azoulai in " Bulle Ogier ", autoportrait.) De cette époque, on retient également ses prestations dans RENDEZ-VOUS A BRAY et LA VALLÉE. " Pour Barbet Schroeder, dit-elle, faire un film, c'est entrer dans la vie, c'est approfondir un sujet sur le terrain. Le tournage de LA VALLÉE a été une aventure que je n'aurais pas vécu sans ce film " (op. cit). En 1971, elle reçoit le Prix Suzanne Bianchetti. Après une incursion inattendue dans l'univers de Claude Lelouch (MARIAGE), Bulle Ogier retrouve ses auteurs favoris (Rivette pour DUELLE, Schroeder pour MAITRESSE), et surtout le théâtre, en 1975, grâce à Marguerite Duras dont elle interprète " Des journées entières dans les arbres "; " Ce fut une rencontre déterminante, déclare Bulle Ogier. (...) " Interrogée sur le tournage des films TV, Bulle Ogier déclarait : Le système est bureaucratique mais, en coproduction avec le cinéma, le climat est bien meilleur. Je viens de tourner " L'Egnime Blanche " de Peter Kazovitz, produit par Christine Gouze-Rénal : ça s'est bien passé. La production permet un temps de tournage de sept à huit semaines ce qui pourrait être une solution pour sauver le cinéma d'auteur, à condition que, dans l'itinéraire du film, il y ait l'exploitation du film, il y ait l'exploitation en salle avant la diffusion sur la chaîne. Ce serait une bonne chose. " (op. cit.). Avec elle, j'ai fait un travail nouveau, différent de tout ce que j'avais fait jusqu'alors. J'ai découvert une autre façon d'aborder un texte, d'entendre un texte, d'en faire surgir des images. A travers sa propre voix à elle, pendant les répétitions, j'ai appris beaucoup de choses quant au son, quant à l'émission du texte. Si je parle de la femme et non plus de l'écrivain ou de la personne publique, la force, la séduction de Marguerite Duras sont uniques. Son côté humain, son intérêt pour tous, sa générosité de coeur, ses rires, son humour m'ont donné du bonheur et de l'aide " (op. cit.). Suivront du même auteur " L'Eden Cinéma ", en 1977, avec Madeleine Renaud, au théâtre d'Orsay, " Le navire night ", en 1979, au théâtre Édouard VII, " Savannah bay ", en 1984, au théâtre du Rond-Point. Bulle Ogier sera ensuite, à deux reprises, l'interprète d'un auteur allemand, Botho Strauss -. " Grand et petit ", en 1982, au T.N.P., " Le parc ", en 1986, au théâtre National de Chaillot. Au théâtre des Amandiers de Nanterre, en 1984, Bulle Ogier a joué " Terre étrangère", de Arthur Schnitzler, que Luc Bondy adaptera au cinéma trois ans plus tard. Ce retour au théâtre n'empêche nullement Bulle Ogier de se consacrer au cinéma avec une fidélité envers des auteurs qui font l'unité de sa carrière. Bulle Ogier est également apparue dans de nombreux téléfilms parmi lesquels "Légitime défense " (1979), de Claude Grimberg, " Lettre en souffrance " (1990), de G. Sanas, " Le professeur qui jouait du saxophone " (1980), de Gérard Folin, " L'homme de la nuit" (1981),de Jean-Luis Buñuel, " L'énigme blanche" (1982), de Peter Kassovitz... Bulle Ogier est la mère de la comédienne Pascale Ogier, disparue prématurément en octobre 1984.

Filmographie

  Bulle Ogier


Affiche de Ne touchez pas la hache
Ne touchez pas la hache

Affiche de Belle toujours
Belle toujours

Affiche de Les petits ruisseaux
Les petits ruisseaux

Affiche de Le pont du Nord
Le pont du Nord












Recherche :
Titre de films :
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  LE  LES  LA  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z








© Cinéma Passion 2001-2018





150 visiteurs connectés