?>





Die Hard Year One : Bruce Willis aura toujours un rôle important - 20/01/2016 @ 20h07

Le réalisateur Len Wiseman a rassuré les fans en déclarant que Bruce Willis aura toujours un rôle important dans Die Hard: Year One.


En octobre dernier, Wiseman avait annoncé préparer un nouveau Die Hard qui ferait office de préquelle, mais aussi suite à la franchise. Le sixième film se déroulerait à New York en 1979, mettant en image un jeune McClane, mais des scènes qui ont lieu de nos jours y seraient également incluses. Si les fans craignaient voir un reboot avec une nouveau John McClane, le réalisateur fait savoir que Bruce Willis sera toujours présent.


Len Wiseman confie que Willis aura plus que deux petites scènes d’introduction : “Il sera bien plus présent que ça. Ce personnage est bien sûr contemporain et l’histoire des origines a des liens avec le McClane du présent. Ce ne sera pas un caméo de fin de film. C’est un hybride prequel/sequel qu’on n’a jamais vu auparavant et ce sera incroyablement différent.”


Le cinéaste ajoute qu’il souhaite explorer l’histoire d’amour entre McClane et Holly. Il se pourrait donc que les flashbacks sur cette histoire passée permettent d’instaurer une nouvelle intrigue centrée sur le personnage de Bruce Willis. Il reste donc à savoir qui jouera le jeune McClane des années 70.

 
[ Posté par : webmaster | Top ]
Steve Coogan et John C. Reilly deviennent Laurel et Hardy ! - 19/01/2016 @ 21h29

Nous savions depuis 2013 que le plus grand duo comique du cinéma formé en 1927 allait avoir droit à son biopic intitulé Stan Et Ollie. Et bien, nous connaissons enfin les deux acteurs principaux !


Steve Coogan et John C. Reilly auront la lourde tâche d’interpréter Laurel et Hardy dans ce film écrit par Jeff Pope, le scénariste de Philomena (également avec Steve Coogan), qui sera développé par BBC Films.


Le téléfilm suivra le duo durant leur tournée en Grande-Bretagne en 1953, une époque où leur popularité est en chute libre après plus d’une centaine de films.


Diminués par l’âge et conscients du fait que leur carrière en tant que rois de la comédie est derrière eux, les deux compères sont cependant toujours prêts à faire rire le public. Ils savent pourtant que cette période ne durera pas, notamment à cause du spectre de leur passé et de la santé fragile de Hardy.


Un portrait d’un duo créatif qui promet d’être émouvant d’autant plus que l’un des membres de la BBC a demandé à Pope d’écrire « une véritable lettre d’amour à ces deux pionniers de la comédie. ».

 
[ Posté par : webmaster | Top ]
Guillermo Del Toro dévoile son nouveau projet - 17/01/2016 @ 21h05

Le maître mexicain du fantastique, Guillermo Del Toro, réalisateur du magnifique Le Labyrinthe De Pan, prépare un nouveau projet sombre et assez intéressant.


Ce projet est, en fait, une adaptation d’une série de trois livres intitulée Scary Stories to Tell in the Dark, écrit en 1981 par Alvin Schwartz et illustrée par Stephen Gammell, centrée sur des contes et légendes urbaines liés au fantastique et au surnaturel.


Ces nouvelles ne sont pas très connues en France, mais sont très populaires aux États-Unis, notamment grâce au fait qu'elles soient profondément ancrées dans la culture américaine. Del Toro étant un grand fan des romans, il paraissait évident qu’il soit au cœur du projet.


Au départ pris en charge par les scénaristes de la saga Saw, Marcus Dunstan et Patrick Melton, le projet a atterri dans les mains de John August, connu pour avoir participé aux scénarios de plusieurs films de Tim Burton comme Charlie Et La Chocolaterie, Les Noces Funèbres ou encore Frankenweenie, qui décrit le projet comme « assez effrayant » et rajoute que « les illustrations sont des éléments cruciaux des romans et que ces derniers serviront pour l’atmosphère du film. »


Pour le moment, aucune date de tournage, ni de sortie n’ont encore été annoncées.

 
[ Posté par : webmaster | Top ]
L'acteur britannique Alan Rickman, interprète du professeur Rogue dans "Harry Potter", est mort - 14/01/2016 @ 19h23

Le grand public s'en souvient comme l'interprète du professeur Rogue dans la saga Harry Potter. L'acteur Alan Rickman, "géant du cinéma et du théâtre britannique", est mort à Londres (Royaume-Uni) à l'âge de 69 ans, annonce sa famille, jeudi 14 janvier, citée par le Guardian. Il souffrait d'un cancer.

Spécialiste des rôles de méchants, Alan Rickman avait investi le grand écran bien avant la saga du sorcier Harry Potter en interprétant, en 1988, Hans Gruber, l'adversaire de Bruce Willis dans Piège de cristal. Le rôle lui avait été proposé seulement deux jours après son arrivée outre-Atlantique, à Los Angeles, raconte le Guardian. Il interprétait également le sherif de Nottingham, aux côtés de Kevin Costner, dans Robin des bois : prince des voleurs, sorti en 1991.


Mais le comédien était également connu pour ses talents sur scène. Il a notamment été nommé pour un Tony Award en 1986 pour son rôle dans Les liaisons dangereuses, dans lesquelles il endossait le costume du vicomte de Valmont.

 
[ Posté par : webmaster | Top ]
Star Wars 7 va bientôt rattraper Avatar au box-office US - 04/01/2016 @ 20h38

Petit point box office pour Star Wars : le Réveil de la Force, qui continue de battre des records et pourrait bien rattraper Avatar.


Le dernier volet de la saga Star Wars vient de franchir le cap des 1,5 milliard $ de recettes moins de 3 semaines après sa sortie. Il est déjà 6ème du classement des films les plus lucratifs de l’histoire du cinéma, dépassant Avengers : l’Ere d’Ultron. Il dépassera prochainement Fast & Furious 7 et Avengers pour prendre la 4ème place.


Mais pourra-t-il détrôner Avatar ? Il est déjà sur le point de le dépasser en terme de recettes aux Etats-Unis (760 millions $). A l’international, rien n’est sûr, mais il faut savoir que le film de James Cameron avait mis 2 mois et demi pour atteindre 2,7 milliards $ de recettes. Star Wars 7 n’est sorti que depuis 19 jours et n’a pas encore atterri dans les salles chinoises, qui représentent une part importante du marché.


D’après THR, Le Réveil de la Force est en passe de devenir le film le plus lucratif de la saga sans prendre en compte l’inflation. Avec l’ajustement des chiffres en fonction de l’inflation, le classement est le suivant : Star Wars: Episode II - L'Attaque des clones (447,8 millions $), Star Wars: Episode III - La Revanche des Sith (510,8 millions $), Star Wars: Episode V - L’Empire contre-attaque (679 million $), Star Wars Episode VI - Le Retour du Jedi (697,3 millions $), Star Wars: Episode I - La Menace Fantôme (730,4 millions $) et Star Wars: Episode VII - Le Réveil de la Force (740 millions $).


Cependant, le film n’a pas rapporté pour le moment plus d’argent que le premier volet de la saga, sorti en 1977, qui a engrangé 307,3 millions $ aux Etats-Unis dès son démarrage, soit l’équivalent de 1,2 milliard $ de nos jours. On ne sait pas encore pour le moment si Le Réveil de la Force parviendra à le surpasser outre-Atlantique.


L’ajustement des recettes suivant l’inflation ne peut se faire qu’avec le dollar américain en raison de l’insuffisance de base de données sur le taux d’inflation dans d’autres monnaies à l’international.

 
[ Posté par : webmaster | Top ]
Décès de Michel Galabru, acteur boulimique et héros de comédies - 04/01/2016 @ 19h59

Le comédien Michel Galabru est décédé lundi matin à Paris "dans son sommeil", à l'âge de 93 ans, a annoncé sa famille à l'AFP.
Pensionnaire à la Comédie-Française en 1950, Michel Galabru y joue les classiques -Molière, Marivaux, Feydeau, Courteline- avant de quitter cette institution en 1958.


L'acteur est décédé à 05H30, a indiqué à l'AFP sa fille, Emmanuelle Galabru.


Son tempérament comique et son physique truculent en faisaient un des acteurs français de théâtre et de cinéma les plus populaires.


Il a mis sa faconde au service de nombreuses oeuvres de répertoire et de boulevard, de films très grand public comme la série des "Gendarmes" de Jean Girault ou plus exigeants comme Le juge et l'assassin de Bertrand Tavernier, qui lui avait valu un César du meilleur acteur en 1977.


Michel Galabru était encore sur scène très récemment. Toutefois, en novembre dernier, en raison d'une grande fatigue, il avait dû annuler les représentations de deux pièces, où il tenait l'affiche.


Deux décès de proches l'avaient beaucoup atteint: en octobre 2014, il avait perdu son frère Marc, comédien et écrivain, et en août dernier, son épouse Claude était décédée des suites de la maladie de Parkinson.


Fils d'un professeur à l'École des Ponts et Chaussées, né le 27 octobre 1922 à Safi (Maroc), Michel Galabru, baccalauréat en poche, s'inscrit au Conservatoire national d'art dramatique de Paris. Il en ressortira avec deux premiers prix.


Il triomphe alors dans des oeuvres du répertoire et surtout du théâtre de boulevard. Parmi ses principaux succès, on peut citer "La claque" (André Roussin), "L'entourloupe" et "Monsieur Amédée" (Alain Reynaud-Fourton)", mais aussi "La femme du boulanger" (Marcel Pagnol), "Don Juan" ou "Le bourgeois gentilhomme" (Molière).


En 2008, il obtient à 85 ans le premier Molière de sa carrière pour son rôle dans "Les chaussettes opus 124", où il interprète avec génie un vieil acteur cabot qui tente un come-back.


Parallèlement, il mène une carrière au cinéma, à partir de 1951. Il fait ses débuts dans "Ma femme, ma vache et moi" (Jean-Devaivre). Son interprétation de l'adjudant Gerber dans la série des "Gendarmes" le fait connaître à partir de 1964 d'un très large public.


Il tourne avec Georges Lautner, Michel Audiard, Claude Zidi, Pierre Tchernia. Acteur prolifique, Michel Galabru joue dans quelque 200 films, dont beaucoup de nanards, mais aussi des films plus ambitieux, où il est dirigé par Jean-Pierre Mocky, Luigi Commencini, Bertrand Blier ou Costa-Gavras.


Marié à deux reprises et père de trois enfants, Michel Galabru avait publié en 1996 un livre de souvenirs, "Je l'ai perdue au 18".

 
[ Posté par : webmaster | Top ]
- Retour -














Recherche : Titre de films :
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  LE  LES  LA  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z








© Cinéma Passion 2001-2017