Cinéma >Les actrices > Kathy Bates

Kathy Bates
Actrice

Biographie

  Kathy Bates


Native de Memphis (Tennessee), où elle a vu le jour le 28 juin 1948, Kathleen Doyle-Bates, alias Kathy Bates, fait ses études à l'Université méthodiste de Dallas. Elle se rend ensuite à Washington D.C., où elle effectue ses débuts au théâtre, avant de démarrer, à New York (après une nouvelle escale à Louisville, Kentucky) une carrière artistique digne de ce nom. On la voit d'abord dans une pièce intitulée "Vanities", puis dans le classique contemporain "Come Back to the Five and Dime, Jimmy Dean, Jimmy Dean", qu'elle reprendra d'ailleurs plus tard au cinéma, puis dans "Fifth of July", "Curse of the Starving Class" ou encore "The Road to Mecca", deux autres pièces qu'elle reprendra ultérieurement au cinéma. Récompensée à maintes reprises, son interprétation d'une jeune mère suicidaire dans "Night Mother", de Marsha Norman, lui permet d'être nominée aux prestigieux Tony Awards et d'obtenir le prix du Cercle de la critique. Kathy Bates débute très discrètement au cinéma sous le nom de Bobo Bates (son surnom dans la vie) dans Taking off, de Milos Forman, au début des années 70, mais il lui faudra quasiment une vingtaine d'années pour imposer (le mot est choisi) son physique de matronne et sa personnalité hors du commun sur grand écran. La consécration sera pour 1990, avec la sortie de Misery, de Rob Reiner, d'après un roman de Stephen King, où elle incarnait une terrifiante admiratrice d'un écrivain en panne d'inspiration. La hache à la main, elle faisait frissonner la salle entière et remporta l'Oscar de la Meilleure actrice dans la foulée. La suite est partagée entre comédie romantique et registre dramatique : Dolores Claiborne, à nouveau d'après Stephen King, lui permet de réendosser les oripeaux d'une mégère terrifiante bien décidée à liquider son mari ; Beignets de tomates vertes lui offre la possibilité d'incarner tout en finesse une Américaine moyenne névrosée et complexée, et on la retrouve en femme de missionnaire perdue en Amazonie dans En liberté dans les champs du seigneur. Après avoir incarné la déterminée et loyale Libby Holden, bras droit du Président dans Primary colors, et surtout la joviale et insubmersible Molly Brown à bord du Titanic de James Cameron, Kathy Bates poursuit dans la lignée de ces personnages “bigger than life”. Elle est ainsi la mère possessive d'Adam Sandler dans Waterboy, elle revêt l'habit de bonne sœur dans Bruno et avec Monsieur Schnmidt, elle apporte toute sa bonhomie au rôle de la future et très délurée belle-sœur du grognon Schmidt, incarné par Jack Nicholson. D'autres films devraient sortir dans les mois à venir. Elle sera ainsi la belle mère de Philip Seymour Hoffman qui interprète un créateur de sites web shooté à l'essence dans Love Liza, et on attend également la prochaine comédie dramatique de P.J. Hogan Qui a tué Victor Fox ?, avec Rupert Everett et Jonathan Pryce ainsi que le prochain film de Peter Greenaway, The Tulse Luper Suitcase, qu'elle vient de terminer. En parallèle, la comédienne “kingsize” a entamé une nouvelle carrière, celle de réalisatrice. Après avoir mis en boîte certains épisodes des séries "Homicide", "Oz" et "NYPD Blues", elle vient d'achever le tournage d'un téléfilm, "Dash and Lilly", dans lequel figurent Sam Shepard et Judy Davis.

Filmographie

  Kathy Bates


Affiche de Apparitions
Apparitions

Affiche de Le jour où la Terre s
Le jour où la Terre s'arrêta

Affiche de Chéri
Chéri

Affiche de Les noces rebelles
Les noces rebelles












Recherche :
Titre de films :
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  LE  LES  LA  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z








© Cinéma Passion 2001-2021







66 visiteurs connectés