Cinéma >Les réalisateurs > Roland JOFFE

Réalisateur, Scénariste, Producteur

Biographie

  Roland JOFFE


Londonien pure souche, Roland Joffé est né dans le district de Kensington le 17 novembre 1945. Il effectue toute sa scolarité au lycée français de Londres, puis étudie l'anglais et le théâtre à l'Université de Manchester, dont il sort diplômé en 1968. Il participe alors avec Frank Dunlop, un acteur-réalisateur peu connu, à la fondation du Young Vic Theatre, qui lance certains des meilleurs acteurs britanniques de la nouvelle génération. En 1973, il devient, à 28 ans, le plus jeune metteur en scène du National Theatre de Laurence Olivier, dont il fonde la première troupe itinérante, le "Mobile". Entré à la télévision comme simple stagiaire, il fait son apprentissage sur des émissions d'informations locales avant de réaliser six épisodes du feuilleton fétiche des téléspectateurs britanniques, "Coronation Street". Il revient ensuite, pendant un temps, au journalisme où il avait fait ses premières armes. Il tourne des sujets d'actualités pour le programme "On the Line" et réalise le documentaire "ANN". Mais la fiction le rattrape bientôt, et il signe une série de treize épisodes tirée du best-seller d'A. J. Cronin, "The Stars Look Down". Suivront, entre autres, une participation à la série "Bill Brand" et trois prestigieuses séries dramatiques : "The Spongers", "No Mama No" pour la BBC et "United Kingdom", toutes primées à de nombreuses reprises. Fort de ses succès télévisuels, Roland Joffé se lance en 1984 dans la réalisation cinématographique. Il est alors on ne peut mieux inspiré puisque son premier long métrage, La déchirure, une poignante évocation du drame cambodgien, devient rapidement un film culte. Le palmarès parle d'ailleurs de lui-même : trois Oscars, sept British Academy Awards et une citation aux César... Deux ans plus tard, il renoue avec le succès (deux Oscars, une Palmes d'or à Cannes, une citation aux César...) grâce à Mission, avec Jeremy Irons en père jésuite et Robert De Niro incarnant trafiquant d'esclave cherchant à expier ses fautes à l'époque des Conquistadores... Comme on n'est jamais mieux servi que par soi-même, Roland Joffé fonde, en 1987, sa propre société de production, Lightmotive, basée à Los Angeles. Il peut alors créer librement. En1989, il dirige Paul Newman, Dwight Schultz et John Cusack dans Les maîtres de l'ombres, une réflexion sur la fabrication de la première bombe atomique à Los Alamos et les conflits idéologiques qu'elle suscita entre militaires et scientifiques. Et puis après le Cambodge de La déchirure et l'Amérique du Sud de Mission, Joffé choisit l'Inde et les bas-fonds de Calcutta pour tourner La cité de la joie avec Patrick Swayze, une adaptation du livre de Dominique Lapierre et Larry Collins. Suivra Les amants du Nouveau Monde, en 1995, une adaptation libre de "La lettre écarlate" de Nathaniel Hawthorne, avec Demi Moore, Gary Oldman et Robert Duvall, avant un changement de registre radical avec le thriller vénéneux et archi-contemporain Goodbye lover. Retour aujourd'hui aux costumes et à la méga-production avec Vatel, qui raconte les derniers jours du cuisinier du Prince de Condé.

Filmographie

  Roland JOFFE


Affiche de Vatel
Vatel

Affiche de Captivity
Captivity

Affiche de Goodbye Lover
Goodbye Lover

Affiche de Les amants du nouveau monde
Les amants du nouveau monde












Recherche :
Titre de films :
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  LE  LES  LA  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z








© Cinéma Passion 2001-2021







69 visiteurs connectés