Ringo Lam
Réalisateur, Acteur, Scénariste, Producteur

Biographie

  Ringo Lam


Ringo Lam naît à Hong Kong en 1955. Il débute dans le cinéma à 18 ans, sur la chaîne de télévision TVB des frères Shaw en tant que scénariste et assistant réalisateur. Malgré quelques films en tant qu'acteur à son actif, il a vite conscience de son maigre talent dans ce domaine et ne poursuivera pas dans cette voix. Cette expérience lui permet néanmoins de devenir ami avec Chow Yun-Fat, qu'il dirigera ensuite à plusieurs reprises, et surtout avec les réalisateurs Johnnie To et Tsui Hark.

En 1974, Ringo Lam entame des études de réalisation à Toronto, qu'il ne finira pas. Il retourne à Hong Kong en 1981 et tente de percer dans la réalisation. Le réalisateur Karl Maka est le premier à croire en lui : il lui confie la fin du tournage d'Esprit d'amour et de Rien ne sert de mourir. Deux comédies déjantées, un style auquel Ringo Lam reviendra souvent par la suite.

Mais c'est en 1986 que Ringo Lam atteint enfin ses objectifs et trouve son style : il tourne tout d'abord Prison on fire, avec Chow Yun-Fat et Tony Leung Chiu Wai. Puis la même années, City on fire toujours avec Chow Yun-Fat, qui lui vaudra le prix de meilleur réalisateur aux Hong Kong Film Award. Un succès qui ne sera jamais démenti par la suite, faisant de Ringo Lam un des rois du nouveau cinéma de Hong Kong. Le style de Ringo Lam est sans concession : spécialiste du polar ultra noir et réaliste, il est également connu pour ne jamais faire de happy end. Son style aura beaucoup d'influence sur le cinéma américain : le Reservoir Dogs de Quentin Tarantino est très (trop ?) inspiré de City on fire.

A son apogée au milieu des années 90, le cinéma de Hong Kong s'exporte : Ringo Lam tente alors de conquérir les Etats-Unis, mais n'obtient pas le succès escompté. Il réalise plusieurs polars, et collabore à plusieurs reprises avec Jean-Claude Van Damme, notamment sur Risque maximum en 1996. Emballé, ce dernier n'hésite pas à qualifier Ringo Lam de Martin Scorsese ! Ringo Lam n'est pas satisfait de ses films " américains ", souvent remontés contre sa volonté par les studios.

Retour gagnant à Hong Kong en 1997 avec Full Alert, souvent considéré comme son meilleur film, puis The Victim. Le réalisateur reste un spécialiste dans son genre, et confirme comme une valeur sûre du cinéma de Hong Kong, sans toutefois obtenir la gloire d'un John Woo ou d'un Johnnie To. Il continue néanmoins à tourner assez rapidement, et retrouve même Jean-Claude Van Damme le temps de signer le mythique Replicant. Il ose ensuite une comédie avec le très original Finding Mr. Perfect. Ringo Lam reste malgré tout un spécialiste du polar : il signe ainsi le très sombre L'Empreinte de la mort de son ami Jean-Claude Van Damme.

En 2008, il participe à un projet vieux de plus de trente ans : Triangle, un polar co-réalisé avec ses amis Johnnie To et Tsui Hark.

Filmographie

  Ringo Lam


Affiche de In Hell
In Hell

Affiche de City on fire
City on fire

Affiche de Double dragon
Double dragon












Recherche :
Titre de films :
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  LE  LES  LA  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z








© Cinéma Passion 2001-2022







59 visiteurs connectés