Cinéma >Les acteurs > Philippe Torreton

Philippe Torreton
Acteur

Biographie

  Philippe Torreton


Né un beau jour de l'année 1966 en Normandie, c'est grâce à sa timidité excessive que Philippe Torreton arrive à la scène. Il n'a que 12 ans quand sa mère l'inscrit dans un club de théâtre de sa ville (Rouen) afin de lui permettre de surmontes ses peurs. Les années passent et Philippe rêve pourtant de devenir... flic ! Tandis qu'il attend le dossier pour passer le concours d'inspecteur, il tente le Conservatoire d'Art Dramatique de Paris, pour voir. Il est reçu du premier coup ! Nous sommes alors en 1987. Trois ans plus tard, chaudement recommandé par son professeur Daniel Mesguich, il entre à la Comédie-Française, alors encore sous la direction d'Antoine Vitez. Il y restera jusqu'à la fin 1998, après sept ans de bons et loyaux services dans une ambiance mitigée qu'il ne se privera pas de critiquer au sortir de la vénérable institution. Mais un peu de ruage dans les brancards ne fait jamais de mal... Il aura entre-temps exploré le répertoire classique sous la direction de Vitez, Jean-Pierre Vincent, Dario Fo, Claude Régy et Georges Lavaudant, entre autres. Bertrand Tavernier le remarque dans "Le malade imaginaire", mis en scène par Gildas Bourdet, et lui confie le rôle d'un jeune et ambitieux inspecteur de police dans L.627. Entre deux films où il apparaît toujours en second couteau (difficile de faire le joli cœur avec pareille gueule !), Philippe Torreton se voit à nouveau sollicité par Bertrand Tavernier, qui lui offre à nouveau un rôle dans L'appât, puis le rôle-titre du formidable Capitaine Conan, celui d'un “chien de guerre” au cœur des événements de 14-18. Il n'est rien de dire que Torreton portait littéralement le film à bout de bras, et avec une générosité et une énergie rarement rencontrées chez un jeune comédien. C'est la consécration, populaire comme critique, puisque le comédien décroche le César du Meilleur acteur en 1997. Tavernier étant un fidèle parmi les fidèles, il retrouve son acteur désormais fétiche pour sa chronique contemporaine Ça commence aujourd'hui, dans lequel Philippe Torreton est un jeune instituteur de maternelle confronté au quotidien difficile et à un contexte social tout aussi âpre. Dans Tôt ou tard..., réalisé par son épouse Anne-Marie Etienne, il jouait un violoncelliste qui passe son temps à louper l'amour de sa vie, et il tient ensuite un manège d'autos-tampons dans Félix et Lola, une romance tournée sous la férule de Patrice Leconte. Autre valse amoureuse, la comédie fantastique, Vertiges de l'amour, dans le rôle de Vincent qui voit ses doutes sentimentaux – survenant alors qu'il épouse la pétillante Hélène (Sophie-Charlotte Husson) – se transformer en un jour sans fin. Il devient ensuite Napoléon Bonaparte en personne dans Monsieur N., film qui retrace les derniers jours de l'empereur à Sainte-Hélène, puis revient à notre époque en campant un père de famille pour le moins louche dans le troublant Corps à corps qu'il effectue avec Emmanuelle Seigner.

Filmographie

  Philippe Torreton


Affiche de Jean de La Fontaine, le défi
Jean de La Fontaine, le défi

Affiche de Banlieue 13 ultimatum
Banlieue 13 ultimatum

Affiche de Monsieur N.
Monsieur N.

Affiche de Les Chevaliers du ciel
Les Chevaliers du ciel












Recherche :
Titre de films :
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  LE  LES  LA  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z








© Cinéma Passion 2001-2021







67 visiteurs connectés