Cinéma >Les acteurs > Julien Boisselier

Julien Boisselier
Acteur

Biographie

  Julien Boisselier


Né en 1970 et originaire de Nantes, Julien Boisselier monte à Paris au début des années 90 pour y suivre les enseignements de Jean-Pierre Bouvier et de Denise Chalem au sein de l'ENSATT, en parallèle d'une formation au cours Florent. Il débute au théâtre dès 1993 dans "Les pavés de l'ours", dans une mise en scène de Sylvie Testud. On le retrouve un an plus tard dans "Quatre pièces en un acte" de Sacha Guitry sous la direction de Michel Galabru, puis il continue sur sa lancée avec "Lysistrata" d'Aristophane et surtout "Ruy Blas" de Victor Hugo en 1995, pièce qu'il reprendra en 1996/1997 dans le rôle-titre, toujours sous la direction de Jean-Pierre Bouvier. A la télévision, il se fait connaître des téléphiles avec le série provençale "Dans un grand vent de fleurs", puis apparaît régulièrement sur le petit écran, notamment dans les séries "Groupe nuit", "Le refuge", "Le profileur", ainsi que le téléfilm "De gré ou de force", où il tient le rôle principal. Il faut attendre 2000 et la sortie au cinéma du téléfilm Nationale 7, dans lequel il incarne un jeune psy un peu borné, pour enfin voir Julien Boisselier sur grand écran. On le retrouve fou amoureux d'une superbe Noire dans Quand on sera grand, alors que Azzurro, tourné un an plus tôt, n'est toujours pas sorti, tout comme le moyen métrage A découvert, signé Camille Brottes et pour lequel il a reçu le Lutin 2001 du Meilleur acteur. Vendeur au porte-à-porte débutant qui va transformer malgré lui les habitudes de son boss dans Les portes de la gloire, le film qui le fait enfin connaître du grand public, Julien apparaissait également très brièvement dans Un jeu d'enfants, au cours d'une scène quasi-onirique face à Charles Berling. Le grand brun élégant est ensuite lui-même, acteur souhaitant décrocher dans Les acteurs anonymes, de Benoît Cohen, qu'il retrouvera de nouveau en 2003 pour Nos enfants chéris, chronique brillante sur les affres de la trentaine. Une période qui lui va bien puisqu'au gré de sa filmographie, il finira par incarner le trentenaire type conscient du temps qui commence à passer. Que ce soit dans le magnifique Clara et moi où il file l'accord presque parfait avec Julie Gayet ou J'me sens pas belle, où une soirée en tête avec Marina Foïs ne se passe pas tout à fait comme prévu, Julien Boisselier est le porte-parole d'une génération discrète dont la vie se voit d'un coup envahie par des enjeux existentiels nouveaux. Dans On va s'aimer, il replonge dans la problématique des couples soumis à de fortes turbulences. Il manque de ruiner la belle histoire du couple qu'il forme avec Mélanie Doutey quand il trompe cette dernière avec le personnage d'Alexandra Lamy. Alors que son activité télévisuelle est au beau fixe, on devrait le retrouver dans le prochain film (dont le tournage est désormais terminé) de Philippe Lioret, Je vais bien, ne t'en fais pas, aux côtés de Mélanie Laurent, Kad Merad et Isabelle Renaud.

Filmographie

  Julien Boisselier


Affiche de J
J'veux pas que tu t'en ailles

Affiche de Les dents de la nuit
Les dents de la nuit

Affiche de Cortex
Cortex

Affiche de Gardiens de l
Gardiens de l'ordre












Recherche :
Titre de films :
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  LE  LES  LA  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z








© Cinéma Passion 2001-2024







157 visiteurs connectés