Cinéma >Les acteurs > Gene Kelly

Gene Kelly
Acteur, Réalisateur, Producteur

Biographie

  Gene Kelly


Eugene Curran Kelly, dit Gene Kelly, connu pour ses rôles dans de grandes comédies musicales hollywoodiennes des années cinquante, nait à Pittsburgh au début du siècle dernier. Il y est élevé, au sein d'une famille nombreuse, par un père vendeur de phonographes et une mère qui initie très tôt ses enfants à la danse. A 8 ans, il monte sur scène pour la première fois en se produisant dans des spectacles amateurs. Cependant, le jeune Gene préfère le sport comme le hockey sur glace, la natation et la gymnastique, et ambitionne même de rejoindre un jour l'équipe de baseball de sa ville. Cet amour du sport se répercutera plus tard dans son style de danse très athlétique.

D'ailleurs, la danse le rattrape bien vite et en 1932 la famille Kelly ouvre un studio de danse : The Gene Kelly Studio of Dance, studio au sein duquel Gene Kelly donne des leçons. Il finit par quitter l'affaire familiale en 1938 pour faire ses débuts à Broadway dans la comédie musicale "Leave it to me". Toujours à Broadway, il est remarqué en 1940 pour sa prestation dans "Pal Joey" par le producteur David O. Selznick. Mais c'est finalement à la MGM, studio de cinéma le plus puissant de l'époque, que le danseur débute une carrière cinématographique avec Pour moi et ma mie en 1942 aux côtés de Judy Garland. Après ce premier succès, il faudra attendre 1944 pour que Kelly soit à nouveau remarqué.

Et c'est pour la Columbia Pictures, studio concurrent de la MGM qui lui avait "prêté" le comédien, qu'il tourne en 1944 sous la direction de Charles Vidor dans La Reine de Broadway, film où il exerce en plus de ses talents de danseur, ceux de chorégraphe. Auréolé du succès que lui rapporte ce film, Gene Kelly retourne à la MGM et tourne dans Escale à Hollywood avec Frank Sinatra. Il est nommé à l'Oscar du Meilleur acteur pour son rôle dans ce film qu'il a encore une fois chorégraphié et dont son numéro de danse aux côtés de Jerry la souris (alliant donc le dessin animé à la prise de vue réelle) reste une scène d'anthologie.

Gene Kelly passe ensuite deux années à servir son pays dans la division photographique de la Navy. Après la guerre, on découvre un nouveau talent à cet homme orchestre, celui de réalisateur. En effet, en 1949, il co-réalise avec son ami Stanley Donen, Un Jour à New York, une comédie musicale (définitivement son genre de prédilection) dans laquelle il retrouve Frank Sinatra pour la troisième fois. Il enchaine ensuite deux de ses plus grands succès et deux sommets du genre musical, avec en 1951 Un Américain à Paris de Vincente Minnelli (autre spécialiste de la comédie musicale avec qui il avait déjà collaboré sur Le Pirate et Ziegfeld Follies) qui récolte six Oscars dont celui du Meilleur film, et Chantons sous la pluie en 1952 que Gene Kelly co-réalise à nouveau avec Stanley Donen. Cette même année, il reçoit un Oscar d'honneur "en reconnaissance de sa versatilité en tant qu'acteur, chanteur, réalisateur et danseur, et particulièrement pour ses contributions à l'art de la chorégraphie dans les films".

En 1954, il retrouve Vincente Minnelli sur Brigadoon et Stanley Donen pour la réalisation de Beau Fixe sur New York, qui marque la fin de leur collaboration car les deux amis se fâchent et ne se parleront plus pendant de nombreuses années. Gene Kelly finit par quitter la MGMayer en 1957 et ne parviendra pas, par la suite, à retrouver de rôles marquants. C?est notamment en France qu'on le retrouve en 1967 dans le film musical culte de Jacques Demy, Les Demoiselles de Rochefort. Deux ans plus tard, il réalise un film dans lequel il n'apparait pas et qui met en vedette Barbra Streisand, Hello Dolly !. Le film n'est pas un succès public mais reçoit tout de même sept nominations aux Oscars en 1970 et remporte ceux de la Meilleure musique, du Meilleur son et de la Meilleure direction artistique.

Au cours de sa carrière, Gene Kelly réalise également quelques documentaires, principalement centrés sur la danse au cinéma, comme Hollywood, Hollywood! (1976). Le dernier film de fiction qu'il réalise est un western comique mettant en scène James Stewart et Henry Fonda (Attaque au Cheyenne Club, 1970). Le comédien/réalisateur apparait pour la dernière fois sur les écrans de cinéma dans Xanadu en 1980, où il donne la réplique à Olivia Newton-John, icône de Grease, et termine sa carrière en jouant dans des séries télévisées comme La Croisière s'amuse et Nord et Sud.

La santé de Gene Kelly se fragilise à la fin des années 80 et il décède chez lui, en 1996, après avoir subi plusieurs malaises cardiaques durant les dernières années de sa vie. En 1999, il est classé par l'American Film Institute comme la quinzième plus grande légende du cinéma.

Auteur : Marine de Guilhermier

Filmographie

  Gene Kelly


Affiche de La jolie fermière
La jolie fermière

Affiche de Brigadoon
Brigadoon

Affiche de Le Milliardaire
Le Milliardaire

Affiche de Les demoiselles de Rochefort
Les demoiselles de Rochefort












Recherche :
Titre de films :
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  LE  LES  LA  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z








© Cinéma Passion 2001-2022







85 visiteurs connectés