Cinéma >Les réalisateurs > Cédric Klapisch

Cédric Klapisch
Réalisateur, Acteur, Scénariste, Producteur

Biographie

  Cédric Klapisch


Né à paris le 4 septembre 1961, Cédric Klapisch, son bac D en poche, suit les cours d'hypokhâgne et de khâgne, où il se spécialise dans la philosophie. Mais l'appel du 7e Art est plus fort que Spinoza, et Klapisch se tourne vers des études de cinéma. Après une licence et une maîtrise, il part à New York, où il obtient à la New York University (même promo que Todd Solondz) un Graduate Film School Masters of Fine Arts. C'est là-bas qu'il réalise ses premiers courts métrages. Glamour toujours, Un, deux, trois, mambo et Jack le voyeur en 1984, et In transit en 1986. Ce dernier lui vaudra par ailleurs plusieurs prix dans divers festivals (Grenoble, Lille et Clermont-Ferrand). En 1989, de retour en France, Klapisch réalise son cinquième court, Ce qui me meut, faux documentaire humoristique sur Etienne-Jules Marey, couvert lui aussi couvert de récompenses et qui sort en salles en première partie de La vie des morts de Desplechin. En parallèle, Klapisch se voit confier des films institutionnels, ainsi qu'un documentaire ethnologique sur les Masaï du Kenya. En 1992, il met enfin en scène son premier long, Riens du tout, la vie d'un grand magasin dans lequel figurent Jean-Pierre Darroussin, Karin Viard, Fabrice Luchini et Zinedine Soualem. C'est l'année suivante que Klapisch connaît la consécration avec Le péril jeune, chronique sur la jeunesse des 70's, une commande passée par Arte et qui était au départ destinée à devenir un simple téléfilm. Au milieu des jeunes acteurs figurent Romain Duris, Vincent Elbaz ou encore Elodie Bouchez. Un véritable succès critique et public viendront couronner ce Péril-là. Mais Klapisch ne s'arrête pas là : sa comédie de quartier Chacun cherche son chat (en 1995) et, l'année suivante, Un air de famille, une adaptation de la pièce de Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui, viendront conforter le jeune réalisateur dans sa position de jeune prodige du cinéma populaire français. Pour Peut-être, une comédie d'anticipation, Klapisch a réunit les fidèles (Duris, Elbaz, Bacri, Soualem), auxquels sont venus se greffer Jean-Paul Belmondo et Julie Depardieu. Un pari ambitieux alliant comédie et science-fiction, réflexion à la fois légère et profonde sur la paternité et le temps qui passe, mais un demi-succès seulement pour le réalisateur, qui rebondit ensuite à nouveau sur l'analyse de mœurs générationnelle via L'auberge espagnole. Ou comment l'Europe est en train de se fabriquer via le programme d'echanges universitaires Erasmus. En première ligne, Romain Duris, alter ego du réalisateur, qui tourne son quatrième film avec Cédric Klapisch, le film devenant le gros succès français de l'été en salle. Mais Cédric Klapisch ne chôme pas puisque sort en ce moment son son prochain film : Ni pour ni contre, bien au contraire est un film noir qui réunit Vincent Elbaz (un des piliers du Péril jeune) et Marie Gillain laquelle entre dans un gang de malfaiteurs alors que rien ne l'y prédisposait.

Filmographie

  Cédric Klapisch


Affiche de Peut-être
Peut-être

Affiche de Paris
Paris

Affiche de Les Poupées russes
Les Poupées russes

Affiche de Ma part du gâteau
Ma part du gâteau












Recherche :
Titre de films :
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  LE  LES  LA  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z








© Cinéma Passion 2001-2022







79 visiteurs connectés